§§ geoTextTitle §§

§§ geoLinkText §§

Libéralisation de la navette Paris - aéroport de Beauvais : la victoire finale du consommateur

Libéralisation de la navette Paris - aéroport de Beauvais : la victoire finale du consommateur

Libéralisation de la navette Paris - aéroport de Beauvais : la victoire finale du consommateur

Communiqué de presse, 03/05/2017

++ L’Arafer autorise FlixBus à commercialiser la liaison Paris-aéroport de Beauvais

++  Fin d’un monopole en contradiction avec les principes de la loi Macron

++ Les consommateurs seront les principaux bénéficiaires de cette ouverture à la concurrence

Paris, 03/05/2017 – Après 18 mois de bataille, FlixBus a obtenu gain de cause pour opérer la liaison entre Paris et l’aéroport de Beauvais.

L’aéroport de Beauvais libéré – la fin d’un monopole

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ». En autorisant FlixBus à commercialiser la liaison en car entre Paris et l'aéroport de Beauvais, l'Arafer a permis de mettre fin à un monopole de fait en vigueur depuis de nombreuses années.

Concrètement, l’Arafer a estimé que puisque le point de départ proposé par FlixBus se situe à plus de 10 km de celui de la navette opérée par l’aéroport, « le service déclaré ne constitue donc pas une liaison similaire à celle du service conventionné ». Ce constat exonère l’Arafer d’examiner la 2nde condition posée, à savoir le risque d’atteinte substantielle à l’équilibre économique de la ligne.

Yvan Lefranc-Morin, Directeur général de FlixBus : « Il a fallu attendre 18 mois et notre 3ème tentative mais nous y sommes enfin : un des derniers bastions d'avant la libéralisation du secteur est tombé ! C’est un message fort adressé à tous ceux qui défendent des monopoles d’un autre âge. »

Consommateurs, aéroport, collectivité - tout le monde est gagnant

Sur les 4 millions de passagers qui transitent chaque année par l'aéroport, près de la moitié utilise les services de la navette actuelle. Par ailleurs, il existe une similitude très forte entre la clientèle de l'aéroport et celle de FlixBus : majoritairement jeune et qui ne souhaite pas grever son budget transport.

L’objectif de FlixBus est donc double :

  • d’une part, offrir plus de choix aux usagers en venant offir une alternative aux offres de transport existantes avec des tarifs et services plus compétitifs ;
  • d’autre part, capter une partie de la clientèle qui, pour des raisons de coûts, optait pour d’autres moyens de transport.

Ouvrir la desserte de l’aéroport de Beauvais depuis Paris permettra ainsi d’attirer un nombre plus important de clients, avec un effet domino positif pour les recettes de l’aéroport comme pour ses commerces et activités - gare routière en tête - tout en renforçant la notoriété de l’aéroport auprès de la clientèle internationale, qui constitue une part importante des utilisateurs de FlixBus.

Yvan Lefranc-Morin : « Il faut arrêter de crier au loup dès qu’un monopole se fissure : à l’instar du car longue-distance qui n’a pas achevé le train, ouvrir la desserte à d’autres acteurs ne signera en rien la fin de l’aéroport, bien au contraire ! »

Un lancement opérationnel sous conditions

Depuis son lancement, FlixBus a toujours su être compétitif sur 3 aspects : le prix, le service et l’offre. La desserte de l’aéroport de Beauvais s’inscrirait pleinement dans cette perspective :

  • Un tarif envisagé autour de 10 euros, soit environ 40% moins cher que la navette actuelle ;
  • Wifi gratuit, prises électriques, espaces entre les sièges, cars neufs ;
  • 15 A/R quotidiens, tous les jours, toute l’année.

L’entame de la phase opérationnelle par FlixBus sera néanmoins conditionnée à la garantie d’un accès équitable aux services liés à l’aéroport.

Yvan Lefranc-Morin : « Cette ligne ne pourra être lancée que si l’ensemble des conditions d’accès à l’aéroport est garantie et équitable pour tous : du tarif de la gare routière à la vente de billets sur site. Les autorités compétentes devront être très vigilantes sur ce sujet car nous ne voulons pas d’un monopole déguisé qui déshabillerait Pierre pour habiller Paul. » 

Téléchargement communiqué de presse (PDF)