You are here

Voyager en bus sans impact sur le climat - est-ce possible?

Voyagez vert avec FlixBus
Participez à la protection de l'environnement avec FlixBus

La contribution climatique de FlixBus - Comment cela fonctionne

Lors de votre réservation en ligne dans le shop FlixBus, il suffit de cocher la case «compensation CO2» après la sélection de l'itinéraire. Les émissions de CO2 générées sur votre trajet sont alors calculées en fonction du nombre de passagers et de la distance parcourue. Lors de la commande, le montant calculé est ajouté automatiquement au prix du billet. Votre contribution environnementale représente environ 1 à 3 % du prix du billet. Ce montant est investi dans un projet de protection du climat certifié selon les normes environnementales internationales et qui permettra d'économiser la quantité de CO2 générée. 

Le bus longue distance, moyen de transport vert

Rouler vert - meilleur pour le climat

Il est établi que les cars de Flixbus ont une consommation de carburant particulièrement efficace et émettent très peu de gaz à effet de serre. Toutefois, même le bus, le plus écologique du monde ne peut pas rouler avec zéro émission. C'est pourquoi, en coopération avec atmosfair, nous offrons la possibilité de compenser individuellement et précisément l'empreinte climatique. Selon le principe du marché des droits à émission, cette contribution écologique volontaire versée lors de la réservation en ligne sera investie dans un projet de protection du climat certifié qui compensera une quantité équivalente de CO2.

Voici comment vos contributions de compensation seront utilisées en 2017

Par le biais de ta contribution à la protection du climat avec FlixBus en 2017, tu finances le projet « Foyers à haut rendement énergétique » au Rwanda. Accrédité par l’ONU, ce programme d’atmosfair a reçu le label Gold Standard. Les foyers à haut rendement énergétique du projet permettent de réduire de 80 % la quantité de bois nécessaire par rapport aux foyers traditionnels généralement utilisés pour cuisiner dans les zones rurales du Rwanda. Ainsi, ce projet contribue à préserver à la fois le climat mondial et les forêts locales qui abritent notamment les derniers gorilles de montagne de la planète. Par ailleurs, il promeut le développement durable au Rwanda qui, du fait de son contexte socio-économique, figure parmi les pays les moins développés au monde. Le projet apporte un soutien précieux aux populations locales :

  • subvention des foyers Save 80 pour les familles rwandaises ;
  • amélioration de la qualité de vie avec un gain de temps et d’argent du fait de la réduction des besoins en bois de chauffe ;
  • comme des études l’ont montré, les utilisateurs de ces foyers présentent de meilleures fonctions respiratoires.

DW-documentary - Project: Efficient cookstoves by atmosfair

FAQ

La compensation carbone, cela consiste à neutraliser les émissions de CO2 de ton trajet en bus longue-distance en réduisant la production de CO2 à un autre point du globe, dans le cadre d’un projet de protection du climat. Ce système permet d’éviter l’augmentation du taux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère malgré ton déplacement. Car pour le climat planétaire, peu importe l’endroit où le CO2 va être rejeté ou évité.

Les projets de protection du climat évitent le rejet de CO2 soit en remplaçant les combustibles fossiles par des énergies renouvelables, soit en optimisant l’efficacité énergétique d’un procédé. Ces projets sont financés par vos contributions volontaires à la protection du climat.

Cette année, vos contributions à la protection du climat nous permettent de soutenir le projet « Foyers à haut rendement énergétique au Rwanda ». Cette initiative propose de fournir à des familles rwandaises des foyers à haut rendement énergétique, qui nécessitent moins de bois de chauffe et de charbon de bois. De cette façon, les utilisateurs consomment moins de bois de chauffe et préservent donc à la fois le climat mondial et les forêts locales.

Chaque année, des contrôleurs indépendants, tels que le TÜV, accrédités par les Nations Unies (ONU) vérifient l’utilisation des foyers. En effet, la réduction de CO2 n’est prise en compte qu’à condition que les foyers fonctionnent tout au long de l’année. Par ailleurs, les projets doivent être accrédités chaque année suivant les règles définies par les Nations Unies (ONU).

En outre, les projets de protection du climat tels que définis par l’ONU reposent sur un autre principe essentiel, à savoir l’additionnalité. Dans le cas présent, cela signifie que les familles rwandaises ne pourraient pas s’acheter un nouveau foyer sans vos contributions à la protection du climat qui, en subventionnant le projet, rendent cet investissement abordable.

Cette année, en optant pour la compensation carbone de ton trajet avec FlixBus, tu soutiens le projet de protection du climat « Foyers à haut rendement énergétique au Rwanda ». Cette initiative repose sur la commercialisation de foyers Save 80 au Rwanda. Comparé au foyer traditionnel, le Save 80 permet à ses utilisateurs de consommer 80 % de bois en moins pour cuisiner. Au Rwanda, la consommation de bois dépasse de loin le niveau de renouvellement naturel des espaces boisés. En économisant le bois de chauffe, ces foyers préservent donc à la fois le climat mondial et les ressources forestières locales.

Par ailleurs, il faut savoir que les intoxications à la fumée dégagée par les foyers dans des pièces fermées font davantage de victimes que la malaria dans le monde. Ici aussi, le Save 80 marque une avancée puisqu’il ne produit quasiment pas de fumée.

Le foyer Save 80 présente donc plusieurs avantages pour ses utilisateurs et ses utilisatrices. D’une part, il leur permet de gagner du temps et de l’argent en réduisant leurs besoins en bois de chauffe. D’autre part, il leur évite d’être exposés aux émissions de monoxyde de carbone des foyers traditionnels.

Nous souhaitons utiliser vos dons dans les régions où il sera possible de réduire la plus grande quantité de CO2 de la façon la plus efficace possible. Au Rwanda, on peut limiter le rejet de CO2 à l’aide de moyens techniques simples tels que des foyers à haut rendement énergétique tout en préservant les forêts locales et le climat mondial.

En Europe, les activités de protection du climat sont souvent déjà rentables. Tu peux faire du profit en investissant, par exemple, dans un nouveau parc d’éoliennes. C’est une bonne chose qu’il y ait un marché pour la protection du climat sur notre continent. Toutefois, l’installation d’éoliennes ultra-perfectionnées en Europe ne suffira pas à réduire l’écart entre les pays industrialisés et les pays en voie de développement. C’est pourtant la condition sine qua non pour assurer la réussite durable de la protection du climat mondial. De ce fait, nous avons décidé de compenser les émissions de CO2 par le biais du projet Save 80 au Rwanda.

Les contributions à la protection du climat des clients de FlixBus subventionnent le financement du foyer Save 80. L’objectif, c’est que même les familles les plus pauvres du Rwanda puissent s’acheter ce foyer. Toutefois, le Save 80 ne leur est pas offert. Les familles rwandaises doivent verser un montant approprié – car ce qui ne coûte rien ne vaut rien.

Concrètement, vos contributions à la protection du climat via FlixBus financent le kit de montage du foyer, son expédition par bateau jusqu’au Rwanda, les outils et les formations des organisations partenaires sur place, la douane ainsi que la vérification annuelle effectuée par des organismes de contrôle indépendants. La somme versée par les acheteurs au Rwanda couvre les frais des partenaires locaux ainsi que le montage des foyers, leur distribution et la logistique au Rwanda.

Oui ! Lors de leur dernière inspection (mars 2017), les contrôleurs des Nations Unies (ONU) ont certifié que les ménages participant au projet utilisent leur foyer à 100 %.

Chaque année, le projet fait l’objet de visites de contrôle par des organismes certifiés par l’ONU. Ces derniers vérifient la fréquence d’utilisation des foyers aux quatre coins du Rwanda. Par ailleurs, ils procèdent à des mesures d’efficacité sur place. Les contrôleurs consignent tous leurs résultats dans un rapport à l’attention de l’ONU. Cette dernière valide les réductions de CO2 obtenues à condition qu’elles correspondent aux résultats du contrôle. Si les foyers ont été moins utilisés que prévu, l’ONU valide une quantité moindre d’émissions de CO2. Les foyers qui n’ont pas été utilisés ou qui n’ont pas pu être vérifiés lors du contrôle ne sont pas pris en compte dans le calcul de la réduction de CO2.

Certes, la compensation permise par votre contribution à la protection du climat ne suffit pas à résoudre les problèmes climatiques de la planète puisqu’elle ne change rien à la source du CO2. Néanmoins, cette option restera nécessaire tant que l’on n’aura pas réussi à mettre en œuvre la meilleure des solutions possibles, à savoir se déplacer sans aucune émission de CO2.

La démarche s’appuie sur le principe suivant : il convient d’abord d’éviter ou de réduire les émissions, puis de les compenser. Pour l’heure, il n’est pas encore possible d’effectuer un trajet de plusieurs centaines de kilomètres sans rejeter de CO2. Pour 100 km parcourus, un passager de bus longue-distance produit environ 32 g de CO2, tandis qu’un automobiliste en produit autour de 140 g en moyenne. Les avions émettent à peu près autant de CO2 qu’une voiture (par passager pour 100 km parcourus). Cependant, leur impact sur le climat est environ trois fois plus important en raison de la sensibilité de l’atmosphère en altitude.

Avec le bus longue-distance, vous optez pour le moyen de transport le plus durable et le moins polluant en CO2. Par conséquent, vous réduisez déjà vos émissions. Associée à la réduction du CO2 avec le bus longue-distance, la compensation carbone constitue donc, bien plus qu’un acte de bonne conscience, un outil de protection du climat encore plus efficace.

Sur le site web de notre partenaire atmosfair, tu trouveras des informations actuelles sur le projet au Rwanda ainsi que des précisions sur le déroulement du projet, les normes auxquelles répond le projet, mais aussi des informations générales sur la compensation des gaz à effet de serre. Retrouve ici toutes les informations sur les foyers à haut rendement énergétique au Rwanda : https://www.atmosfair.de/de/energieeffizienz/rwanda

Voici comment vos contributions de compensation seront utilisées en 2016

Wind farms for climate protection

Grâce à votre contribution environnementale, nous soutenons en 2016 un projet d'énergie éolienne sur l'île d'Aruba dans les Caraïbes. Ce projet assure le financement de la construction et de la maintenance d'éoliennes comme source d'énergie alternative et durable. Le parc éolien de l'île est un projet pionnier important pour l'utilisation d'énergies régionales renouvelables dans les Caraïbes. L'investissement dans l'énergie éolienne améliore la sécurité énergétique nationale, contribue à la protection du climat mondial et encourage le développement de sources d'énergie durables. Outre la protection du climat, le projet apporte des bénéfices importants à la population locale :

  • une indépendance accrue vis-à-vis des sources d'énergie étrangères grâce à un renforcement de l'approvisionnement régional
  • un renforcement de l'économie locale par la création de nouveaux emplois pour la construction, l'exploitation et la maintenance des installations
  • un développement de l'infrastructure locale suite au projet d'énergie éolienne
  • une amélioration de la qualité locale de l'air grâce à l'élimination des substances nocives jusqu'alors produites par le recours aux énergies fossiles